15 décembre 2011

Calendrier des ateliers 2011 - 2012

 
 

Calendrier des Ateliers

2011 - 2012

 

Gagnac sur Garonne

salle du RASED, 4 rue du Vieux Moulin
bâtiment en face du rond-point
voir plan

 

Atelier Emotions

Atelier Nutrition

Atelier Découverte

 

 

  • Mardi 20 septembre à 20 h 30 :    Comment gérer ces peurs
                                                                 qui nous empêchent d’avancer ?

    peur pour les autres, panique, phobies, angoisses, prémonitions, peur de perdre son contrôle, de l’avenir, d’être abandonné, de se tromper, ...
  • Mardi 4 octobre à 20 h 30 :           Savoir décrypter les étiquettes
    Les mentions obligatoires, les moyens légaux de nous duper

    sucres et graisses cachés : les erreurs à éviter

    les bons reflexes pour choisir entre des aliments similaires
  • Mardi 18 octobre à 20 h 30           L’ostéopathie
    avec Delphine Taillefer ostéopathe à Saint Jory
    Présentation, origine et principes, Techniques et champs d’action : grossesse, pédiatrie, lombalgies, sport,…
  • Mardi 8 novembre à 20 h 30         Ces émotions qui nous empêchent de maigrir
    Comment gérer ses émotions afin de ne plus compenser  par la nourriture ?
    Comment équilibrer son alimentation quand la nourriture sert à compenser les effets du stress, le manque d’amour, la sensation d’abandon, la culpabilité, la résignation, le découragement ou le manque de confiance  ?

    ... suite
  • Mardi 22 novembre à 20 h 30       Ces aliments qui nous font vieillir
                                                                 ou nous donnent la pêche

    notions de "calories vides" et de "calories pleines"
  • Mardi 6 décembre à 20 h 30         l'Energétique Chinoise
    avec Stéphane Santa Cruz, acupuncteur à Saint Paul sur Save
    les 5 grandes pratiques, Le yin et le yang
    , la loi des cinq mouvements avec les saisons
    le massage
  • Mardi 10 janvier à 20 h 30             Tristesse et Dépression
    Comment ne pas se laisser submerger ?
    deuil, longue maladie, séparation,...

    quelles sont les fleurs de Bach à notre disposition
    pour « remonter la pente » ?
    .... suite
  • Mardi 24 janvier à 20 h 30             Acides Gras Indispensables
    Omega 3, 6 et 9, Quelles huiles utiliser au quotidien ?
    Notion d’acide gras trans, l’huile de palme
  • Mardi 7 février à 20 h 30               Estime de Soi et Confiance en Soi
    Quelles Fleurs de Bach utiliser
    pour retrouver son potentiel
    annulé pour intempéries
  • Mardi 6 mars à 20 h 30                  Fleurs de Bach pour les enfants et les adolescents
    Les élixirs floraux, notamment les fleurs de Bach, permettent d’agir en douceur sur les comportements excessifs de la jeunesse
    afin qu’ils ne soient pas à l’origine de nos mauvais choix d’adulte
    ... suite
  • Mardi 20 mars à 20 h 30                Acides Aminés Essentiels
    les 8 AAE : Où trouver ces acides aminés que nous ne fabriquons pas et qui nous sont indispensables ?
  • Mardi 3 avril à 20 h 30                   l'Energétique Japonaise du Reiki
    Notion d'énergie, Qu'est ce qu'un soin énergétique ?

    Indications, bienfaits,...

    [.....]

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 décembre 2011

La grande arnaque du cholestérol

 

La grande arnaque du cholestérol

 

Le dogme du cholestérol qui continue à dominer la médecine officielle est toujours en vigueur. Le cholestérol est toujours considéré comme le fléau du siècle. Un doute subsiste encore : « Bon cholestérol ou mauvais cholestérol », un doute alimenté par la médecine officielle mais qui aujourd’hui est mis en cause par le docteur Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur au CNRS qui dénonce ce qu’il appelle « l’arnaque du cholestérol ».

C’est dans les années 1980 que le mythe du cholestérol est apparu. Les médecins apprenaient alors dans les facultés de médecine que le cholestérol était nuisible. Le fait de dépasser 200 mg/dL de cholestérol total engendrait une prescription de statines obligatoire. Malgré les graves effets secondaires de ces médicaments, les laboratoires pharmaceutiques ont réussi à convaincre beaucoup de médecins d’en prescrire automatiquement.

Aujourd’hui, tous les médecins font la différence entre le HDL (bon cholestérol), une lipo-protéine qui transporte le cholestérol en excès vers le foie pour y être détruit, et le LDL (mauvais cholestérol), qui transporte le cholestérol provenant des aliments vers les tissus.

Ils croient qu’un taux élevé de HDL (plus de 60 mg/dL) permet de réduire le risque cardiovasculaire, et qu’un taux élevé de LDL (plus de 140 mg/dL) est en revanche peu souhaitable. Mais là encore des études prouvent le contraire.

Pendant des années la propagande des médias a si bien affolé les populations sur le sujet, qu’aujourd’hui, une majorité de personnes continuent de s’inquiéter d’avoir un taux de cholestérol trop élevé mais ne se doutent pas du danger d’avoir un cholestérol trop bas, surtout si ce niveau est atteint artificiellement par des médicaments.

Une équipe de chercheurs de l’INSERM dirigée par le Dr Singh-Manoux a étudié plus de 3.500 cas pour déterminer les liens entre le niveau de cholestérol HDL (le supposé « bon » cholestérol) et la mémoire. Après un suivi sur cinq ans, les chercheurs ont conclu que les personnes ayant un niveau réduit de cholestérol HDL avaient 53 % de risque supplémentaire de souffrir de pertes de mémoire que les personnes ayant des taux élevés de HDL. Ces pertes de mémoire sont un signe avant-coureur du développement de démence à un âge plus avancé dont la maladie d’Alzheimer.

Le lien entre cholestérol, mémoire et Alzheimer n’est pas nouveau. En décembre 2010, une équipe américaine de l’université de Columbia a constaté que les personnes âgées qui ont des taux plus élevés de cholestérol HDL mais aussi de cholestérol total (y compris le soi-disant « mauvais » cholestérol LDL), ont un risque plus faible d’Alzheimer. Ce fait n’est pas nouveau et certains chercheurs ont pu observer ce phénomène déjà depuis plus de 20 ans.

Malheureusement cette nouvelle information sur les bienfaits du cholestérol reprise par la BBC n’a pas été diffusée en France où le dogme du cholestérol : « Pire que le poison » continue toujours à dominer la médecine officielle.

En réalité le cholestérol est bon pour vous dans la mesure où il est présent dans toutes les cellules de votre corps, il contribue à produire et régénérer les membranes cellulaires, des hormones, de la vitamine D et des acides biliaires pour aider à la digestion des graisses.

Le corps est de nature intelligente et est capable de savoir ce qui est bon pour lui. Si le niveau de cholestérol augmente dans le sang c’est parce qu’il doit rétablir l’équilibre naturel du corps. Le cholestérol rebouche les petits trous causés dans la paroi interne des artères par des agents inflammatoires, c’est en réalité un pansement naturel pour les artères. Le cholestérol est aussi produit chaque fois qu’une cellule est endommagée, car il s’agit d’un composant nécessaire pour fabriquer une nouvelle cellule en bonne santé. Plus vous avez de cellules endommagées, plus votre corps produit de cholestérol, ce qui signifie que vos cellules sont en train d’être réparées.

Le cholestérol est aussi indispensable aux fonctions neurologiques. En fait, lorsque votre cholestérol diminue trop, toute une série d’effets négatifs se produit dans votre corps.

Les ouvrages du Dr Michel de Lorgeril « Cholestérol, mensonges et propagande » et « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent il vous soignera sans médicament » ont été publiés afin d'éclairer de manière objective sur ce sujet de grande controverse.

Un autre ouvrage du même auteur sera publié prochainement pour vous donner la marche à suivre pour réduire le risque d’infarctus, sans prendre de médicament contre le cholestérol.

Blog du Dr Michel de Lorgeril

 

Posté par Isabelle Laporte à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 décembre 2011

Comment gérer ses émotions afin de ne plus compenser par la nourriture ?

Comment gérer ses émotions

afin de ne plus compenser par la nourriture ?

Dès la naissance, l'être humain doit manger pour vivre : c'est un besoin biologique accompagné par de nombreux facteurs émotionnels et sociaux. Nulle surprise donc dans le fait que le règlement des problèmes liés à l'alimentation apparaisse si complexe ! De fait, rassasier sa faim produit une intense sensation de sécurité et de bien-être qui peut faire croire que l’on peut mieux affronter les défis quotidiens.

L’enfant a besoin d’être aidé dans l’identification de ses émotions, or la construction de nos premières émotions se fait autour de la prise alimentaire qui est aussi le principal mode de communication de l’enfant. Malheureusement, lorsqu’un bébé pleure, la première chose que font les mères est de penser que la cause de ces pleurs est la faim. Par la suite, à chaque frustration, il va être consolé par un gâteau ou un bonbon. Cela inscrit dans le psychisme de l’enfant le sentiment qu'il existe un lien entre alimentation, protection et sentiment d'être aimé, et cela explique pourquoi, en grandissant, la «faim» de protection, d‘amour et de reconnaissance peut agir sur l'estomac comme s'il s'agissait d'un véritable besoin d'aliment.

Cette faim d'amour conduit généralement à une absorption excessive de nourriture qui peut se transformer en un désordre alimentaire à un moment donné de la vie. Et ce réflexe de manger pour compenser de l’enfance aura tendance à perdurer à l’âge adulte.

Par ailleurs, dès l’enfance, la nourriture est utilisée pour fêter un événement, pour trouver l’apaisement, soulager l’ennui ou la dépression, et se consoler dans les moments de tristesse ou d’angoisse. De même, au sein de la famille,  il se crée différents modes d’interaction où on utilise la nourriture à d’autres  fins que la nutrition : ce peut être une arme offensive ou défensive, un châtiment ou une récompense.

Par la suite, notre histoire, notre construction imaginaire va nous «programmer» pour nous pousser à manger face à telle ou telle émotion : on accepte un morceau de gâteau d’anniversaire, car le refuser serait « antisocial », on se récompense en prenant un peu de chocolat quand on a fini un travail difficile, ou on boit sans envie une bière ou un verre de vin quand on est en société. Ce sont là des pratiques de la vie quotidienne.

Dans notre société, nous avons souvent du mal à identifier ce que nous ressentons et à l’exprimer. Dans un monde si riche en connaissance et en culture, nous sommes, pour la plupart, de grands « analphabètes émotionnels ». Les personnes qui souffrent de troubles du comportement alimentaire  sont très confus sur leurs états émotionnels internes, en particulier sur leur sensation de faim ou de satiété. Ceux qui ont recours à la nourriture ou qui la refusent pour compenser leurs émotions ont probablement appris depuis leur enfance à minimiser, nier ou ne pas montrer aux autres ce qu’ils ressentent. Les perturbations alimentaires représentent pour certains des efforts désespérés pour résoudre ou cacher leurs problèmes intérieurs.

Une des façons efficaces d'agir sur l’émotionnel est la prise de Fleurs de Bach. En effet la thérapie florale s'adresse à l'individu dans sa totalité ; elle vise un changement de comportement et le rééquilibrage des émotions qui ont conduit au surpoids par la prise excessive d’aliments. Elle permet à l'individu de faire appel à ses «ressources intérieures» pour contrôler ses pulsions. Dès qu'il parvient à retrouver une harmonie intérieure et des réactions plus équilibrées à ses sources d'angoisse, il n'a plus besoin d'excès alimentaire.

 

Posté par Isabelle Laporte à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2011

La santé holistique

 

 

La santé holistique

 

La « santé holistique » est un terme qui inquiète plus d’une personne. On s’imagine un gourou portant une longue robe, travaillant dans la pénombre, entouré d’émanations d’encens et psalmodiant des incantations. Trop souvent, le manque d’information ou une mauvaise interprétation d’un sujet sème la frayeur dans une imagination débordante.

Le mot « holistique » est l’adjectif du nom « holisme »; d’après le dictionnaire Le Petit Robert, il se définit comme suit: « Théorie selon laquelle l'homme est un tout indivisible qui ne peut être expliqué par ses différentes composantes (physique, physiologique, psychique) considérées séparément. » Holisme vient du mot grec holos qui signifie « entier ».

La santé holistique est simplement une approche globale à la santé (ou à la maladie) qui prend soin de l’être humain sous toutes ses facettes.

Lors d’une consultation selon ce concept, on questionnera autant l’aspect physique, psychologique, nutritionnelle qu’environnementale. Le bilan inclura des questions sur le problème de santé, bien entendu, mais aussi sur la génétique familiale, l’alimentation, l’environnement tant à la maison qu’au travail, la gestion des émotions (stress, deuil, relaxation, solitude) et l’exercice physique. Comparativement, la médecine allopathique s’intéresse surtout aux symptômes physiologiques et s’évertue à choisir le médicament approprié.

Dans un monde idéal, la médecine traditionnelle travaillerait main dans la main avec la médecine holistique, car nul doute que les deux sont nécessaires. D’ailleurs, la santé holistique est souvent appelée « médecine complémentaire ». Le but ultime étant la santé de l’individu, la population doit se prendre en main pour l’atteindre ; au fond, qu’il s’agisse d’acheter une voiture ou de prendre soin de notre corps, l’information reste notre meilleur outil.

La santé holistique offre un large inventaire de thérapies : naturopathie, phytothérapie (traitement des maladies par les plantes), homéopathie, chiropractie, acupuncture, iridologie, ostéopathie, massothérapie, réflexologie, reiki, et plusieurs autres. Il s’agit d’explorer la thérapie la plus appropriée à son besoin. Par exemple, une personne souffrant d’un mal de dos pourrait choisir l’ostéopathie, la chiropractie ou la massothérapie, alors que la phytothérapie pourrait être complémentaire en offrant un produit naturel contre la douleur ou l'inflammation. Une personne qui se sent mal mais sans savoir exactement pourquoi préfèrera la naturopathie qui l’aidera à préciser la source de son malaise. Une combinaison de plusieurs thérapies peut quelquefois apporter un soulagement plus rapide et durable.

La santé holistique ou globale vise à rétablir l’équilibre entre le corps et l’esprit.

Un corps en harmonie sera moins susceptible aux infections, aux effets néfastes du stress et sera plus résistant aux maladies dégénératives (arthrite, alzheimer, parkinson). La prévention reste le meilleur moyen de protéger notre précieuse santé. Une bonne alimentation, des suppléments de vitamines et minéraux, l'exercice physique et des périodes de repos et de relaxation adéquates nous assureront un esprit sain dans un corps sain.

Gisèle Frenette

Posté par Isabelle Laporte à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 septembre 2011

Manger des noix ....

 

Manger des noix aiderait à lutter

contre le cancer du sein

 

noix

Consommer deux poignées de noix par jour diminuerait les risques de cancer, révèle une étude américaine publiée dans la revue Nutrition and Cancer.

Les chercheurs de Marshall University aux Etats-Unis sont parvenus à cette conclusion en constatant chez des souris que 56 g de consommation quotidienne de noix ralentissait la croissance des tumeurs cancéreuses mammaires.

"La nourriture est un médicament", rappelle l'auteur principal de l'étude, Elaine Hardman. "Ce que nous mangeons peut avoir un gros impact sur notre santé : cela détermine comment le corps fonctionne, et comment il réagit à la maladie".

Autres bonnes raisons de ne pas se passer des noix

Les noix sont très riches en polyphénols, des antioxydants naturels. Elles contiennent presque deux fois plus d'antioxydants que les amandes, les cacahuètes, les pistaches, les noisettes, les noix de cajou, de macadamia, du Brésil et de Pécan, d'après les chercheurs.

Les noix sont également pleines d'oméga 3, de fibres, de vitamine E et elles aident à combattre le cholestérol. Désormais, vous n'avez plus d'excuses pour vous en priver. Vous pouvez en agrémenter vos salades, vos mueslis et la grignoter en en-cas dans la journée.

Top.santé

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


05 septembre 2011

Tarifs ateliers 2011 - 2012

 

Tarif 2011 – 2012


                                  Adhérent Association Kheops :

                                                    - 4,50€ la soirée

                                                    - 35,00€ les 10 ateliers

                                                    - 48,00€ forfait annuel

                                  Non adhérent :

                                                    - 6 € la soirée

                                 

                                  Adhésion annuelle à l’association Kheops :

                                                    - 10,00€

 

 

  • L'adhésion à l'association Kheops permet de soutenir les activités de l'association et
    de profiter de tarifs préférentiels.
  •  La carte 10 ateliers permet de choisir 10 ateliers sur les 15 programmés dans l'année.
  • le forfait annuel permet d'avoir accès à tous les ateliers, et de recevoir par mail le petit
    dossier récapitulatif distribué, si on manque un atelier.
    Comme ça on ne rate aucune information !
  • le tarif non adhérent permet de venir ponctuellement ou d'amener une amie



 Images atelier

   

pour télécharger le  Bulletin_d_adhesion_kheops_2011_2012

pour consulter la charte Kheops

 

   

 
 

 

Posté par Isabelle Laporte à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 septembre 2011

Savoir gérer sa peur avec MIMULUS

 

Mimulus

une Fleur de Bach pour gérer les peurs bien définies

 

mimulus1

 

Propriétés

La Mimule est spécifique aux peurs dont on connaît la cause, notamment la peur d'une maladie, de la mort, des accidents, de la souffrance, du noir, de l'humidité, du froid, de la pauvreté, des autres, des animaux, des araignées, de parler en public, de perdre ses amis ou son emploi, du dentiste, etc. Ceux qui en souffrent sont parfois timides et réservés et quelquefois incapables de s'exprimer en compagnie des autres. Les personnes du type Mimulus peuvent avoir tendance à rougir, à bégayer ou à rire nerveusement, etc...

Mimulus convient aussi aux enfants timides, gênés, susceptibles, qui ont peur des animaux, du noir, etc...

Potentiel positif developpé avec la prise de Mimulus
 
Avec la prise de Mimulus, la personnalité se dote d'un courage calme qui affronte les épreuves et les difficultés avec humour et assurance. Ces personnes savent se défendre et, dominant totalement leurs émotions, elles peuvent aimer la vie sans aucune peur. Elles apprennent à vivre leur sensibilité et savent à quel moment et de quelle manière se retirer, s'il y a lieu.
 
Voir aussi :
 
 

flacon 

Posté par Isabelle Laporte à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 2011

les forces de guérison

 

 

les forces de guérison se trouvent dans le corps,
ce sont les forces vitales de l'organisme.

la valeur d'un remède ne repose pas en lui-même,
mais dans sa cpacité à stimuler ces forces vitales.

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2011

Quels moyens avons-nous pour ne pas se laisser submerger par nos émotions ?

 

 

 

Quels moyens avons-nous
pour ne pas se laisser submerger
par nos émotions ?

 

stress

Parmi les moyens mis à notre disposition pour gérer nos émotions et attitudes négatives, on trouve les élixirs floraux mis au point par le Dr Bach.

Chacun de nous a un potentiel en lui, une personnalité, des qualités, et des compétences propres. Nous sommes tels des pianos avec une mélodie potentiellement parfaite que nous pouvons jouer lorsque nous nous sentons bien. Mais notre éducation sociale, familiale, scolaire, notre époque, ont une influence sur notre développement, notre épanouissement. Le quotidien, le stress, les bouleversements de la vie peuvent ainsi altérer notre personnalité de façon ponctuelle, laissant plus ou moins de traces émotionnelles. Notre piano se désaccorde, quelques touches sonnent faux, et cette mélodie qui sort de nous, n’est plus aussi harmonieuse et parfaite. Nous nous sentons mal. Et plus les désaccords en nous-mêmes sont forts, plus la maladie peut s’installer.

Au cours de ses promenades dans la campagne anglaise, le Dr Bach a observé, récolté et analysé un certain nombre de fleurs et de plantes. Il a ainsi découvert que leurs traits de caractère botanique, leurs comportements dans la nature, leur couleur, et leur morphologie ont des similitudes avec des états émotionnels. Son don de l'observation et sa minutie l'ont amené à créer un système composé de 38 élixirs floraux qui caractérisent 38 émotions négatives ou comportements psychologiques quotidiens.

Les Fleurs de Bach travaillent sur le rééquilibrage des émotions négatives (dépression,…) en émotions positives (sérénité, optimisme,…) selon le principe de l’homéopathie (quelques gouttes dans un flacon d’eau minérale).

Chacune des fleurs correspond à une émotion particulière ; prises en mélange, leur efficacité est renforcée. Il n’y a pas de contre-indications, ni d’accoutumance ou d’effets secondaires. Elles peuvent être prises indépendamment d’un traitement médical. Elles sont sans danger et peuvent être données à tout le monde, du nourrisson à la personne âgée, ainsi qu’aux animaux et aux plantes. Elles sont commercialisées dans plus de 50 pays.

Les Fleurs agissent en stimulant nos qualités, en nous transmettant leurs vertus et en activant notre potentiel. Elles agissent comme si nous étions inspirés par quelque chose de très positif, comme une musique entraînante peut nous sortir d’un vague à l’âme, comme un coucher de soleil peut nous raccrocher à la vie… Les élixirs floraux nous tirent vers le mieux-être.

Elles viennent « travailler » directement sur l’état d’esprit négatif identifié, pour le ré harmoniser en émotion positive. Les élixirs nous permettent de découvrir qui nous sommes vraiment et, plus important encore, de nous comprendre, de saisir la façon dont nous fonctionnons, de percevoir la manière dont nous pensons et agissons, de prendre conscience de nous-mêmes.

Le Docteur Bach propose donc une autre approche des problèmes physiques : en traitant ses craintes, ses soucis, ses inquiétudes, l’être humain peut se libérer plus facilement de ses maladies. Il peut se faire aider par les herbes, les plantes et les arbres qui sont dotés chacun d’une énergie particulière et peuvent nous accompagner dans la prévention ou le traitement de la maladie. Lorsque l’individu ressent un afflux de vitalité grâce à ces produits de la nature, il trouve la force de résoudre beaucoup plus facilement ses problèmes physiques.

 

Posté par Isabelle Laporte à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2011

Techniques de guérison

 

Techniques de guérison


Lympho-énergie, Kinésiologie, Couleur Lumière Thérapie, Ito-thermie, Aura Soma, Tachyon, Chromothérapie, Reiki, Fleurs de Bach, Hydrothérapie du colon, Jeûne/détox, Massages thérapeutiques, Thérapie cranio-sacrale...

De plus en plus de personnes ont aujourd’hui recours aux thérapies parallèles, aux techniques alternatives de guérison ou à ce qu’on appelle couramment les « médecines douces ».

Ces méthodes thérapeutiques permettent une réelle évolution de conscience qui redonne à chaque individu la responsabilité de son propre état de santé et de bien être.

La maladie, le stress, les douleurs ne sont en général par un pur hasard mais l’expression de quelque chose qui se passe dans la vie de la personne. Et il est essentiel d’être à l’écoute de son corps et de comprendre sa part de responsabilité dans la maladie pour pouvoir ensuite guérir puis changer.

Les médecines douces lorsqu’elles sont prescrites à bon escient et pratiquées par des praticiens de qualité favorisent toutes un bien être physique, psychologique et spirituel. Elles travaillent précisément sur l’harmonie entre le corps et l’esprit. Les effets bénéfiques sont souvent même très puissants et assez rapides. Pas étonnant que depuis quelques années, elles font même une entrée discrète à l'hôpital !

Alors, si vous êtes fatigué, stressé, si vous avez des douleurs physiques... ou si vous souhaitez vous former vous-même à des techniques de guérison... tournez-vous vers les medecines douces et trouvez celle qui vous convient !


Posté par Isabelle Laporte à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]